Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CINEROND

- 4 - UNE RENOVATION COUTEUSE

On n’a rien sans rien. Si certains se contentent de peu pour assurer leur existence, ce n’est pas le cas d’Amandine Bouche, experte dans la rénovation des bandes à mémé. Son goût pour la gastronomie, les voyages en jet privé, les fourrures de bébés phoques et les escorts boys musclés ont souvent failli ruiner l’entreprise du Cinérond, bien malgré elle. Son dernier voyage au centre de la terre, d’où elle est revenue brûlée au 5ème degré, la transplantation d’un foie d’autruche pour sauver son chiwawa, les femmes de son chauffeur et ses bagues en pissenlit nous ont coûté bonbon. Comptant sur la participation de bénévoles et se refusant à reverser un centimes au fisc, Amandine est toutefois la plus qualifiée pour mener à bien le travail laborieux de restauration des films Cinérond. Dans son studio de 200 m2, orné de sculptures moyenâgeuses et de têtes de sangliers empaillées, trônent un ordinateur et une caméra permettant de faire revivre cet art jusqu’alors oublié.

Hébergé par Overblog